jeudi 24 mai 2007

Le gouvernement annonce des alternatives pour les cocaleros.

Perou21

Le président Alan García a affirmé aujourd'hui que son gouvernement va lancer des projets pour que les producteurs de coca puissent se consacrer à d'autres cultures et abandonner ce produit dont la majeure partie est destinée au trafic de drogues.

"On agit de sorte que la présence de l'État soit ferme et présente auprès des agriculteurs qui veulent sortir de l'esclavage de la production de la feuille de coca, et l’on est en train de créer des alternatives pour qu’ils s’orientent, avec une liberté totale, vers le cacao, le palmier, le café et autres produits transformables et exportables".

"Comme il l’a fait avec le plan VRAE (Vallée des Rivières Apurímac et Ene), tout le gouvernement est en train de plancher sur un plan pour le Alto Huallaga (une autre zone importante de coca) qui nous permettra d'aborder le sujet les routes, la santé et l’éducation" a ajouté le président après s’être réuni avec le ministre de l’Agriculture, Juan José Salazar, et avec le directeur du bureau de lutte contre les drogues, Rómulo Pizarro, et d'autres fonctionnaires.

García a fait ces déclarations alors que les cocaleros résistent, dans certains cas par la force, à l’arrachage de leurs cultures, avec l'argument qu'aucun autre produit ne leur garantit les recettes que leur rapporte la feuille de coca.

Bien qu’il y ait quelques groupes de producteurs qui ne veulent pas entendre parler d’éradication, sous la devise de "la coca ou la mort", d'autres se sont montrés prêts à changer de voie s'ils reçoivent de bonnes conditions de commercialisation.

Selon diverses études, sur les 110.000 tonnes de feuille de coca environ qui sont annuellement produites au Pérou, plus de 100.000 sont destinées au trafic de drogues, qui les transforme en cocaïne.

Source : DPA


 

Posté par courrierdesandes à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Le gouvernement annonce des alternatives pour les cocaleros.

Nouveau commentaire