lundi 28 mai 2007

LAMBAYEQUE ROUGIT DE BONHEUR.

El Comercio

La récolte du piment guajillo est un succès économique pour Pomalca. 

Quelque huit cents personnes ont du travail grâce à cette nouvelle culture. L'entreprise utilise de nouveaux systèmes d'irrigation pour obtenir meilleurs résultats

Un tapis rouge d’une superficie de quinze hectares couvre les terres de l'entreprise agro-industrielle Pomalca. Il s'agit des piments guajillo qui, dans quelques jours, seront exportés au Mexique et aux Etats-Unis.

Une partie de la récolte est en processus de séchage dans la localité de Wadington (secteur de Chongopaye), où on développe un projet d'agro exportation qui comprend la culture de 320 hectares  d'ají paprika, d’artichaut, d’ají jalapeño et d’oignon blanc.

Les plus heureux sont ces quelque 800 travailleurs -- principalement des femmes – de Pampagrande et ses environs, qui reçoivent des revenus auxquels ils ne s’attendaient pas.

C’est l'espoir de sortir de la pauvreté qui prime dans cette région, et tout le monde travaille sans relâche car on sait très bien que, par exemple, grâce la récolte qui partira à l'étranger, l'entreprise recevra 1.400.000 USD, somme qui tôt ou tard sera au bénéfice des salariés.

Pour cette seconde phase du projet d'exportation -- qui s’achèvera à la fin de l’année 2007 -- on prévoit d'étendre la surface des cultures à 500 hectares dont la majeure partie seront irrigués par un système moderne de goutte à goutte, ce qui nous fera abandonner le système traditionnel d'irrigation par gravité.    

"Notre objectif est de disposer de mille hectares de cultures d'agro exportation. Dans la seconde phase, et avec le soutien financier du groupe Oviedo, Pomalca a investi plus de 4 millions de dollars, dont plus d’un million correspondent au nouveau système d'irrigation par goutte à goutte" a déclaré le directeur général de Pomalca, Antonio Becerril.

 "Pour le moment, 210 hectares seront irrigués avec ce nouveau système qui permettra une utilisation adéquate de l’eau et qui pourra augmenter jusqu'à 40% la productivité des cultures". 

Selon Becerril, les cultures d'agro exportation sont une source de revenus qui permettent depuis peu à Pomalca de poursuivre le projet et qui, en outre, permettent d'augmenter la valeur des actions. On a même prévu qu’à partir du mois prochain aucun travailleur ne gagnera moins de 400 Sols (100€).
 

LES CHIFFRES

- 4390 tonnes d'ají guajillo ont été récoltées jusqu'à présent à Wadington, Pampagrande.
- L’entreprise Agro-industrielle Pomalca consacre actuellement
6.000 hectares de terrain à la culture de la canne de sucre.
- C
’est l'année où, selon les calculs des cadres de Pomalca, l'entreprise terminera d'assainir ses dettes. Elle prévoit de redistribuer les bénéfices aux salariés dès l’année prochaine.

 


Posté par courrierdesandes à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LAMBAYEQUE ROUGIT DE BONHEUR.

Nouveau commentaire