mardi 5 juin 2007

Les pays andins contre la FIFA

Les pays andins cherchent une position commune contre le veto pour les matches en altitude.

La Bolivie, la Colombie, l'Équateur et le Pérou sont sur le pied de guerre contre la disposition de la FIFA.

Le président de l'Institut Péruvien du Sport, Arturo Woodman, a annoncé qu’il rencontrera mercredi à La Paz le président de la Bolivie, Evo Morales, pour rejeter ensemble l’éventuel veto du football pour les villes situées à plus de 2.500 mètres d’altitude. Woodman a affirmé que ce rendez-vous avec Morales s’inscrit dans le cadre d’une coordination de haut niveau où figurent aussi la Colombie et l'Équateur, les deux autres pays sud-américains touchés par les projets du président de la FIFA, Joseph Blatter. "Cette mesure de la FIFA ne fait que porter préjudice au développement du sport dans les pays andins", a déclaré Woodman.

La Bolivie, la Colombie, l'Équateur et le Pérou sont sur le pied de guerre contre cette disposition, qui ne fait qu’exclure des villes comme La Paz (3.600 mètres), Cusco (3.400), Quito (2.800) et Bogota (2.600) du football international. Les présidents des quatre pays, Morales, Álvaro Uribe, Rafaël Corroie et Alan García, s’opposent à la volontéde la FIFA et soutiennent les actions contre cette initiative qu’ils considèrent arbitraire, discriminatoire, européiste et à connotations racistes.

À peine Blatter eût-il fait valoir des raisons médicales, les pays concernés ont montré que des études scientifiques réfutent cette théorie. Des statistiques indiquent même qu'il peut s'avérer plus dangereux, par exemple, de jouer dans des villes au climat extrêmement chaud ou froid.

Ci-dessous: Manifestation sur le site de Machu Picchu: "N'aie pas peur Blatter, l'altitude ne tue pas !"

151316


Posté par courrierdesandes à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les pays andins contre la FIFA

Nouveau commentaire