mardi 12 juin 2007

Délits approuvées par le procureur Chilien pour l'extradition de Fujimori

Peru21

 Ci-après les charges présentées par la justice Péruvienne approuvées ce jeudi 07 juin par le procureur Chilien Mónica Maldonado, qui recommande l'extradition de l'ex président Alberto Fujimori :

 
1. Homicide, lésions graves et disparition lors les massacres du quartier Barrios Altos (1991), où quinze personnes sont mortes, et de l'Université
la Cantuta (1992), dont un professeur et neuf élèves ont été les victimes. Ces crimes auraient été commis par le groupe militaire Collina, organisé par le conseiller de Fujimori, Vladimiro Montesinos. Peine minimale de quinze ans selon la justice péruvienne. 

2. - Malversation de fonds publics en indemnisant Montesinos pour un montant de 15 millions de dollars, pour ses dix années de service à son gouvernement. Après avoir reçu le paiement, l'ex conseiller s'est enfui à Panama. Peine qui peut s’élever à huit ans. 

3. - Corruption active de fonctionnaires en payant des parlementaires en échange de leur soutient pour la réélection de Fujimori en 2000, comme le prouve une série de vidéos enregistrées par Montesinos. Peine minimale de cinq ans.

4. - Malversation de fonds publics pour espionnage téléphonique de plusieurs dizaines de politiciens, chefs d'entreprise, journalistes et fonctionnaires, ordonné par Montesinos. Peine pouvant aller jusqu’à cinq ans.

5. - Malversation de fonds publics et octroi d'un contrat simulé pour le transfert illégal de fonds des Ministères de la Défense et de l'Intérieur vers le Service d'Intelligence Nationale, aujourd'hui désactivé. Peine pouvant aller jusqu’à quinze ans.

6. - Délit de malversation de fonds publics pour payer la dette fiscale que le publiciste argentin Daniel Borobio avait avec l'État péruvien. Il avait été engagé en 2000 pour la campagne de réélection de Fujimori. Peine pouvant s’élever à huit ans.

7. - Malversation de fonds publics pour des versements illégaux à l'astrologue Héctor Faisal, engagé par Montesinos pour diffamer les adversaires de Fujimori à travers internet et publications populaires. Peine pouvant s’élever à huit ans.

8. - Collusion en qualité de complice dans l'acquisition irrégulière de médicaments à des laboratoires chinois. Peine pouvant s’élever à quinze années.

9. - Malversation de fonds publics pour l'achat de tracteurs à la Chine sans remplir les normes légales. Peine pouvant s’élever à dix ans.

10. – Faux et usage de faux pour approuver des décrets d'urgence pour l'acquisition d'armement. Peine pouvant s’élever à huit ans.

 

Maldonado a rejeté toutefois d'autres infractions que le Pérou retient contre Fujimori. Seulement deux dossiers, celui de la fouille de la maison de Montesinos et celui des tortures dans les caves du Service d'Intelligence de l'Armée, ont été rejetés dans leur totalité par le Procureur.


Posté par courrierdesandes à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Délits approuvées par le procureur Chilien pour l'extradition de Fujimori

Nouveau commentaire