Samedi dernier une amie de ma femme, Teresa, sans nouvelle de sa grand-mère de Pisco depuis le tremblement de terre, est parvenue à se rendre sur place. Elle l’a retrouvée assise devant chez elle, saine et sauve. Elle refuse cependant de quitter ce qui reste de sa maison, des gravats.


Boulevard

Casa_de_mi_mami

Casa_de_mi_mami_al_fondo



Posada_Hispana