mardi 8 mai 2007

Réaction, à froid, du directeur du Correo (féministes, s'abstenir...)

Aldo Mariátegui, dans la Colonne du Directeur du journal El Correo d'aujourd'hui.

Aldo_20Mariategui"Ah ben ça alors ! Les Français m'ont surpris ! ils n'ont pas choisi Ségolène, dans cette élection où on a eu l’équivalent d’une Susana Villarán battue par Luis Bedoya Reyes (la première, candidate socialiste aux dernières présidentielles, ici au Pérou ; le second, du parti Populaire Chrétien, le parti conservateur de Lourdes Flores, candidate aussi l’an dernier). C’est qu'elle a été très mauvaise dans le débat (je l'ai vu en zappant avec une demi-finale de la Ligue européenne des Champions). Avec une agressivité digne d’une hystérique freudienne. Comme l’a si bien dit avec ironie un journaliste italien, on croyait voir une épouse de mauvaise humeur en train de tracasser un patient mari pendant le dîner. Pourvu que ce Sarkozy -j'ai des doutes- soit un Thatcher et qu’il redresse ce pays." 


Posté par courrierdesandes à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Réaction, à froid, du directeur du Correo (féministes, s'abstenir...)

Nouveau commentaire